Business Joomla Themes by Justhost Reviews

Charlemagne et l'Europe après 1200 ans

 

Charlemagne Ciocoiu Painting

Huile sur toile

"Le puissant empereur: Le peintre Aixois Emil Ciociu l'a représenté avec une couronne, une chaîne européenne et une épée. Les symboles du pouvoir de Charlemagne, sa vision de l'Europe et de son pouvoir." (Jaspers, 2014)

 

 

En guise d'introduction à cet anniversaire, le 12 novembre 2013 a eu lieu la Conférence "Charlemagne et l'Europe après 1200 ans", dans le foyer de la petite salle du Théâtre National I.L. Caragiale de Bucarest.

Découvrez l'événement "Rétrospective au Théâtre National de Bucarest" (TNB) 

 

Cette vidéo est le clip d'introduction et le support visuel et musical de la conférence

 

Presseberichte:

  • 18/01/14

Détails: (en haut) du monogramme de Charlemagne, la couronne, l'anneau, la barbe dans les plus belles couleurs, l'oeuvre d'art avec son peintre.

Photos: Jaspers (3), Mathieu (2)

 

« Deux œuvres, valables autant pour Aix-la-Chappelle que pour l’Europe

L’artiste Emil Ciocoiu a peint un portrait de l’empereur Charlemagne. Ce tableau prend expression par des détails essentiels. La deuxième image représente la ville d’Aix-la-Chapelle dans une atmosphère nocturne.

Par Bernd Mathieu

 

domine l’image. Il nous fournit des informations sur la figure imposante de l’empereur en rapport avec ses contemporains, sa stature prenant expression à travers plusieurs facettes de sa présence ostensible. "Les yeux ont été très importants pour moi. Ils nous regardent, ils transmettent des espoirs pour l’Europe, pour nous Européens, nous humains".  En même temps Emil Ciocoiu respecte la vérité historique, qui pour nous aujourd’hui, il nous le représente comme un chef dur et sans pitié : l'épée parle par d'elle-même ("l’instrument de la violence"

"Le tableau est une invitation à s’engager pour de bon dans l’Europe."

EMIL CIOCOIU

PEINTRE A AIX-LA-CHAPELLE

- description du peintre) – et pourtant européenne, suggéré par la couleur bleu qui domine le tableau. En regardant le tableau de plus loin, on a l’impression que ce bleu se reflète dans l’eau – un indice d'Aix-la-Chapelle, la ville des eaux.

     Le monogramme carolingien est aussi un détail essentiel de ce chef d’œuvre. Le monogramme s’inscrit dans un collier d’étoiles européennes. Emil Ciocoiu: "C’est une invitation pour nous tous à s’engager pour de bon dans l’Europe"

Aix-la-Chapelle. Pour Emil Ciocoiu c’était tout d’abord une réflexion longue et concentrée. Puis il a décidé: Pour fêter 2014 dans la ville d’Aix-la-Chapelle, ville commémorant les 1200 années de la mort de Charlemagne à travers 3 expositions, l’artiste présentera au public deux œuvres intéressantes: cet artiste originaire de Roumanie qui vit et travaille à Aix-la-Chapelle, clôturant récemment une grande exposition très importante à ses yeux et étant en même temps célébré par la rétrospective reprenant 200 œuvres au Théâtre National de Bucarest, nous propose ici une peinture de 250 x 180 cm, huile sur toile, de l’empereur Charlemagne, et un deuxième motif, une image nocturne d’Aix-la-Chapelle, deux tableaux impressionnantes, qui en ce moment même peuvent être vu dans son Atelier situé en centre-ville.                                           

     Le portrait de l’empereur Charlemagne a été commencé en 2011 et terminé durant l’automne de 2013. "Je ne me suis pas mal demandé comment l’empereur était habillé par ces temps-là. Personne ne le sait avec certitude." Alors l’artiste a laissé libre champ à son imagination. Pour lui ce personnage est le symbole du premier Européen. "Je me suis donc concentré sur cet aspect."

     Ciocoiu accentue ce côté : le bleu européen

 

 

Peinture à Pékin (Beijing), Bucarest et dans des maisons royales

Aix-la-Chapelle. L’artiste Emil Ciocoiu travaille et vit à Aix-la-Chapelle et en Belgique, mais il est né le 13 Septembre 1948 à Sasa, en Roumanie. Il a terminé l’Académie d’Arts de Bucarest en 1974 et a obtenu le diplôme de spécialisation en peinture. Pendant ses études, il y a déjà gagné le prix "Musée 2000" au Luxembourg. Entre 1975-1977, il reçu la bourse de la Région de Bucarest. En 1980 il s’établi avec son épouse, la violoniste Rodica-Daniela, à Aix-la-Chapelle.

Etudes. Il a étudié à l’Académie d’Arts de Bucarest. Il devient connu en Roumanie et à l’étranger par ses nombreuses expositions personnelles. Ses peintures peuvent être vues entre autre à Hambourg, Stuttgart, Bucarest, Paris, Cannes,

 

Avignon, Monte Carlo, Vienne, Bruxelles, et à des foires d’arts, comme :  New York, Québec, Rome, Barcelone, Bologne, Milan et Genève.

Les œuvres de Ciocoiu peuvent être admirées, entre autre, au Musée Ludwig à Beijing (Pékin), au Musée National d’Arts de Bucarest, dans la collection de la Maison Royale de Jordanie, et dans la collection de la Maison Royale des Pays Bas.

Dans ses travaux, il crée des accents uniques de lumière et de couleur, de dynamisme et d'énergie. Son oeuvre reflète une remarcable expression de la couleur et de la sensibilité. “J’aimerais que mes tableaux soient compris comme symboles de la paix”, confie l’artiste.

Quelle image de la ville!  Emil Ciocoiu a placé la cathédrale et la mairie de la ville d’Aix-la-Chapelle dans le point central d’une atmosphère nocturne. Photo: Michael Jaspers

 

Couleur, lumières, détails: Emil Ciocoiu. Photo: Michael Jaspers

Un peu déplacé: le centre ville 

Aix-la-Chapelle."Le tableau – Aix-la-Chapelle" garde, d’une certaine manière, la perspective perçue de la colline Lousberg, mais Emil Ciocoiu ne souhaite pas que son oeuvre soit comprise comme une “photo peinte”. Avec toute la liberté artistique qu’il se permet, on peut toujours reconnaître quelques batiments, légérement plus disptancés qu’en réalité, comme le Elisenbrunnen- la fontaine d’Elise (en haut à droite vers le millieu) ou Marschiertor – la Porte de Parade (en bas à droite). L’accent, bien sûr, est mis sur le Dom et la Mairie. »

"Zwei Werke, die Aachen und Europa gelten", Jaspers, 2014

 

Presse sur le web:

  • 12/09/2014:
 

Picture by Marius Tita, 2014

« Histoire d'un chef d'oeuvre 

- Charlemagne par Emil Ciocoiu

2014 fut, du moins pour la ville d'Aix-la-Chapelle, pour l'Allemagne, et pour ceux qui parlent de l'Europe, l'année Charlemagne. En 814, il y a 1200 ans, le roi géant, littéralement et figurativement, a rejoint les cieux en laissant un héritage qui étonne encore aujourd'hui.

Il existe de nombreux événements et initiatives spectaculaires afin de mettre en évidence le moment Charlemagne 1200, l'une d'entre elles étant l'exposition "Charlemagne - Pouvoir, Art et Trésor", tenue à Aix-la-Chapelle de Juin à Septembre 2014 à 3 endroits importants de la court royale de Charlemagne.

Nous voulons en fait parler de la peinture monumentale exposée ces jours dans la mairie d'Aix-la-Chapelle, une image emblématique du roi visionnaire peinte par le peintre roumain Emil Ciocoiu qui s'est installé à Aix-la-Chapelle en 1980. L'artiste a effectué un travail d'un grand impact, une image qui met l'accent sur l'actualité européenne de Charlemagne, ramenant des tréfonds de l'histoire (12 siècles), une composition emblématique d'azure et de doré provenant du drapeau européen. Son épée apporte lumière et Chrétienté, et son regard perçant émane la sagesse.

Charlemagne a été peint par Emil Ciocoiu durant près de 2 ans, c'est une peinture de grande dimension avec un énorme pouvoir de suggestion. Nous devons souligner que cette peinture fut présentée au public pour la première fois à Bucharest durant l'automne 2013, lorsque le Théatre National de Bucharest a accueilli l'ample rétrospective d'Emil Ciocoiu, avec plus de 200 peintures, beaucoup en Première en Roumanie. »

"Istoria unei capodopere – Carolus Magnus de Emil Ciocoiu", Marius Tita, 2014

 

Pictures by Andreas Herrmann, 2014

 

Liens intéressants: